Appel à contributions- Afrique(s) en Mouvement n°8

DOSSIER “Villes Africaines en mutation” coordonné par Nawal Benabdallah, Jérôme Chenal, Stéphanie Crabeck

L’Afrique connaît une croissance démographique et une urbanisation rapide sans précédent. Selon les projections des Nations Unies, les villes africaines devraient abriter 950 millions d’habitants supplémentaires d’ici 2050. L’Afrique deviendrait alors l’un des continents les plus peuplés du monde et qui se caractériserait par une concentration démographique majoritairement urbaine.

Lire aussi l’annonce en ligne sur le site de Movida


DOSSIER

“Villes Africaines en mutation”

 coordonné par Nawal Benabdallah, Jérôme Chenal, Stéphanie Crabeck


Cette urbanisation rapide de l’Afrique pose des défis quant à la maîtrise de l’extension urbaine, de la répartition et de la gestion des personnes et des ressources, ainsi que de l’utilisation des sols. Elle pose également des problèmes plus importants de logements, d’équipements urbains et d’infrastructures. La croissance des villes et les problématiques migratoires liées aux inégalités socio-économiques et territoriales entraînent par ailleurs une pression sur les tissus des noyaux anciens, les espaces vacants et les infrastructures, les services et les ressources disponibles. Les défis liés aux changements climatiques sont aussi préoccupants, car les villes africaines sont de plus en plus souvent confrontées à des événements climatiques extrêmes. Dans un contexte pourtant marqué par une révolution digitale, une employabilité et un entreprenariat de jeunes de plus en plus nombreux et qui représente un défi pour plusieurs villes d’aujourd’hui et de demain.

C’est dans ce contexte que de nombreux territoires africains se reconfigurent et connaissent d’importantes mutations sociales et spatiales pour pouvoir répondre aux défis liés à l’urbanisation. Alors que certains territoires vivent des transformations radicales, qui sont le fruit de l’importation de modèles urbains étrangers, d’autres territoires initient des trajectoires nouvelles et inattendues.

Pour mieux comprendre les réalités des villes africaines et les défis de leur croissance rapide, ce numéro de la revue Afrique(s) en Mouvement envisage d’aborder plusieurs thématiques parmi lesquelles :

  • Les formes de gestion du patrimoine architectural et urbanistique et de revitalisation des noyaux anciens des villes africaines
  • Les défis liés à la gouvernance des villes en Afrique et l’appropriation de l’espace par les (néo)citadins
  • Les approches innovantes de planification urbaine durable en Afrique, notamment dans les grandes villes
  • Les problèmes liés au logement, aux infrastructures urbaines et aux services sociaux de base en Afrique urbaine
  • Les questions liées à la révolution digitale dans les villes et les solutions possibles pour le développement urbain durable de l’Afrique
  • Les initiatives et l’impact des coopérations visant à soutenir le développement urbain en Afrique
  • Les défis liés à l’augmentation croissante des jeunes dans les contextes urbains en Afrique
  • Autres thématiques pertinentes liées aux mutations urbaines en urbaines en Afrique

Ce numéro portant sur les villes africaines est ouvert à toutes les disciplines qui s’intéressent à la compréhension des réalités urbaines en Afrique, y compris les urbanistes, les sociologues, les géographes, les économistes, les politologues, les anthropologues, les architectes, les ingénieurs, les professionnels de la santé publique, les experts en environnement, et bien d’autres encore. Étant donné que les défis liés à l’urbanisation rapide en Afrique sont complexes et multidimensionnels, et nécessitant une approche interdisciplinaire pour être compris et abordés de manière efficace, ce numéro vise à rassembler des perspectives diverses et complémentaires pour une meilleure compréhension des enjeux urbains en Afrique et pour la promotion de pratiques urbaines durables et inclusives. Les contributions faisant des études comparatives à l’échelle des villes de différents pays sont vivement encouragées.


Soumission et calendrier

Les propositions de contribution, ne devant pas être soumis simultanément à une autre revue ou ayant déjà fait l’objet d’une publication, seront envoyées sous forme d’un résumé de 2000 à 3000 signes (350 à 525 mots) indiquant le titre, l’objet, le corpus sur lequel repose la contribution, son originalité ainsi que les hypothèses de recherche ou la démonstration qui seront développés.

Proposition à envoyer simultanément à :


Contacts des coordinateurs du numéro


Agenda

  • Publication de l’appel à contribution : le 21 juin 2023
  • Date limite de retour des résumés : le 15 août 2023
  • Date de sélection des propositions : le 15 septembre 2023
  • Date limite d’arrivée des textes : le 15 novembre 2023
  • Évaluation des textes (en deux étapes) : 15 novembre – 31 décembre 2023
  • Sortie du numéro : premier trimestre 2024




Citer ce billet
Sylvie Ayimpam (2023, 28 juin). Appel à contributions- Afrique(s) en Mouvement n°8. Régulation violence incertitude. Consulté le 21 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/tors

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search