Des voix locales étouffées? Régulation de la chaîne d’approvisionnement en piles et minerais en RDC — Séminaire Anvers 25 avril 2023

Des voix locales étouffées ? Participation aux initiatives passées et présentes de régulation de la chaîne d’approvisionnement en piles et minerais en République démocratique du Congo

Sarah Katz-Lavigne, Hadassah Arian, et Sara Geenen

Séminaire en ligne du Centre des Grands Lacs d’Afrique

25 avril 2023 – Séminaire en ligne – 12.30h CET

Ces dernières années ont vu l’émergence d’une ” nouvelle norme mondiale de responsabilité étrangère ” (Partzsch & Vlaskamp, 2016). Les entreprises sont de plus en plus tenues de rendre compte des problèmes environnementaux, sociaux et des droits de l’homme dans les chaînes d’approvisionnement en minerais tels que le cobalt, qui sont “essentiels” pour les batteries des véhicules électriques. Les initiatives en faveur d’une chaîne d’approvisionnement éthique, telles que la diligence raisonnable obligatoire en matière de droits de l’homme (mHRDD) et les initiatives d’approvisionnement responsable en minerais, se multiplient rapidement. La “responsabilité par procuration” (Koenig-Archibugi & Macdonald, 2013) est généralement exercée par les citoyens et les consommateurs occidentaux, au nom des petits producteurs, des travailleurs ou des communautés concernées. L’article sur lequel se base cette présentation passe systématiquement en revue la multiplicité d’initiatives, de programmes et de projets créés par des acteurs à différents niveaux pour aider les entreprises à se conformer à la législation et à atténuer les impacts négatifs le long de leurs chaînes d’approvisionnement en “minerais de conflit” (étain, tantale, tungstène et or) qui proviennent de l’est de la RDC et du cobalt et du cuivre (2C) récemment en plein essor dans les provinces du Haut-Katanga et du Lualaba, dans le sud-est de la RDC. Nous nous concentrons en particulier sur les “détenteurs originaux du pouvoir” : les petits producteurs, les travailleurs et les communautés affectées “en bas” de la chaîne dans le contexte de la contestation pour savoir qui bénéficie de la demande et des prix élevés des minerais. Nous examinons comment ces programmes et projets, qui se sont multipliés à un point tel qu’il est devenu presque impossible de voir la forêt pour les arbres, conceptualisent et mettent en œuvre la participation des petits producteurs. Malgré les efforts déployés pour éliminer les “intermédiaires” (négociants et acheteurs locaux), les résultats préliminaires suggèrent que les “intermédiaires” traditionnels et émergents et la responsabilité par procuration caractérisent toujours la réglementation de la chaîne d’approvisionnement transnationale, ce qui constitue un obstacle majeur à une véritable représentation.

S’inscrire ici Register for this seminar

Contact

Centre des Grands Lacs d’Afrique – Institut de politique de développement

Prinsstraat 13, 2000 Antwerpen

www.uantwerpen.be/glac

03 265 57 70

Se désabonner



Citer ce billet
Sylvie Ayimpam (2023, 11 avril). Des voix locales étouffées? Régulation de la chaîne d’approvisionnement en piles et minerais en RDC — Séminaire Anvers 25 avril 2023. Régulation violence incertitude. Consulté le 21 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/torc

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search