Serge Latouche et le débat sur la décroissance – Un dossier Cairn

Dossiers Cairn

Le débat sur la décroissance

Née en France au début de ce siècle, l’idée d’en finir avec l’objectif de croissance économique pour s’engager sur la voie d’une société de « décroissance » a pris racine. Son principal théoricien, Serge Latouche, en a exposé les tenants et aboutissants dans de nombreux ouvrages.


logo curateur

Dans 2023/24

Née en France au début de ce siècle, l’idée d’en finir avec l’objectif de croissance économique pour s’engager sur la voie d’une société de « décroissance » a pris racine. Son principal théoricien, Serge Latouche, en a exposé les tenants et aboutissants dans de nombreux ouvrages, dont certains s’adressent au grand public. Nous présentons ici un résumé de ses réflexions. La croissance économique est devenue une « religion ». La notion de développement durable est une « mystification ». Il s’agit de « retrouver le sens des limites pour préserver la survie de l’humanité et de la planète ». Cela passe par une remise en cause du capitalisme, de la société de consommation et plus généralement du « totalitarisme économique ». Mais il n’y a pas de solutions « clefs en mains », et elles devront varier selon les régions du monde.

Le deuxième texte est une discussion entre Latouche et un sociologue québécois, Jacques T. Godbout. Tout en souscrivant à l’idée de décroissance, celui-ci pousse Latouche dans ses retranchements en faisant valoir que le marché contient « un principe de base d’autonomie et de liberté » auquel les gens ne sont pas prêts à renoncer. Il estime aussi que la décroissance en tant que telle n’est guère un objectif motivant ; l’humanité a besoin de mythes positifs. Godbout met en avant la notion de don, qui lui paraît essentielle. Et juge que les solutions concrètes esquissées par son interlocuteur conservent un caractère « incantatoire ».

Signé de la sociologue Dominique Méda, le troisième texte plaide pour l’abandon pur et simple du concept de PIB, l’agrégat fétiche des économistes et des gouvernements. Le PIB n’enregistre en effet que des flux positifs et ne permet en aucun cas d’évaluer le bilan réel de l’activité économique. Il passe complètement sous silence les dégâts environnementaux et sociaux engendrés par la croissance. La sociologue ne plaide pas pour autant pour la décroissance, mais pour une société de « post-croissance ».

De toute autre facture, le quatrième texte émane d’un économiste professionnel, Alain Bienaymé. Il adhère à certains des constats formulés par les « décroissants » : la croissance est devenue « une véritable obsession », alors même que « la poursuite d’une croissance sans fin dans un monde fini laisse entrevoir une impasse ». Mais selon lui, « les réformes préconisées confinent à l’utopie ». Il suggère de s’engager sur des voies plus réalistes, avec en tête trois priorités : la réduction du chômage, la recherche de la « sobriété » et la conception d’une « croissance intelligente ».

La suite sur Cairn.info

Serge Latouche est professeur émérite à l’université d’Orsay. Une nouvelle édition de son livre Le pari de la décroissance : Penser et consommer autrement, est parue en poche chez Pluriel (Fayard) en 2022.

Jacques T. Godbout est professeur émérite à l’Institut national de la recherche scientifique à Québec. Il a notamment publié Ce qui circule entre nus : Donner, recevoir, rendre, Seuil 2007.

Dominique Méda est professeure de sociologie à l’université Paris-Dauphine. Elle a notamment publié La mystique de la croissance : comment s’en libérer, Flammarion 2013.

Alain Bienaymé est professeur émérite à l’université Paris Dauphine. Il a récemment publié Les acteurs responsables de l’économie organisée de marché, EMS Editions 2022 (disponible sur Cairn.info).

Pour aller plus loin

La suite sur Cairn.info



Citer ce billet
Sylvie Ayimpam (2023, 27 mars). Serge Latouche et le débat sur la décroissance – Un dossier Cairn. Régulation violence incertitude. Consulté le 26 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/tora

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search