Just Published: Challenges and Potentials of Engaged Fieldwork Research in Social Sciences

Défis et potentiels des recherches de terrain engagées en sciences sociales

sous la direction d’Emmanuelle Piccoli et Jacinthe Mazzocchetti

Challenges and Potentials of Engaged Fieldwork Research in Social Sciences

Anthropologie & développement n°44 (2016/1)

Anthropologie & développement n°44(2016/1)

Défis et potentiels des recherches de terrain engagées en sciences sociales / Challenges and Potentials of Engaged Fieldwork Research in Social Sciences (dossier coordonné par/Editors : Emmanuelle Piccoli et Jacinthe Mazzocchetti)

Introduction. Dimensions méthodologiques, épistémologiques et politiques de l’engagement des chercheurs en sciences sociales / Methodological, Epistemological and Political Aspects of Engagement of Social Scientists (E. Piccoli et J. Mazzocchetti)

Ambiguities and Potentialities of Social Sciences in the Peruvian Mining Context (E. Piccoli et I. Yepez del Castillo)

The Ethics of Ethnographic Fieldwork in the Context of War against Migrants. Between Self-Censorship and Engagement (J. Mazzocchetti)

Knowing as Being, Knowing is Being. Doing a Political Ethnography of an Italian Right-Wing Party (E. Bellè)

Politicized Discourses. A Reflexive Approach to the Transnational Campaign on Women, Peace and Security and its Local Narratives (M. Martín de Almagro Iniesta)

Expérience de dialogue entre l’anthropologie et une situation de développement au Vietnam. De la position d’observateur à celle de médiateur (E. Pannier et C. Culas)

Dynamique des postures de chercheurs-engagés. Retours sur la participation dans les politiques de l’eau au Burkina Faso (W. Daré et J.-P. Venot)

Vient de paraitre : Les terrains du développement et de l’humanitaire

Vient de paraitre: Les terrains du développement et de l’humanitaire

Convergences et renouveau réflexif 

 
Just published – Fieldwork in Development and Emergency Settings 
Confluence and Renewed Reflexivity 

 Dossier spécial  coordonné par – Special Issue edited by  Sylvie Ayimpam, Magali Chelpi, Jacky Bouju 

APAD 40_41epreuve_couverture_16:9 4On their part, anthropologists of development have contributed to the renewal of the discipline. They were the first to explore new ways of practicing ethnography in short term development programs. Anthropologists involved in emergency humanitarian relief programs took their path and relied heavily on ideas and concepts stemming from development anthropology: intervention capture and manipulation ‘from the top’ or ‘from the bottom’, the degree of embedding in the immediate project environment, actors’ games and power strategies, etc. 

 
Le champ du développement a participé au renouveau réflexif de ces quinze dernières années, en explorant de nouvelles manières de faire de l’ethnographie dans des situations d’interventions courtes et planifiées opérant dans des contextes parfois difficiles. C’est ainsi qu’aujourd’hui, nombre de chercheurs se sont engagés dans des formes de recherche collaboratives et participatives dans lesquelles l’information est un processus de co-production épistémologique issue d’une interaction dialogique répétée. Mais, dans la dernière décade, l’accroissement des foyers de tension s’est accompagné localement de guerres civiles avec leurs lots d’atrocités collectives, de génocides, et de violations récurrentes des droits de l’Homme dans le monde, qui ont transformé quantités d’êtres humains en réfugiés ou qui les ont contraints à la  migration forcée ou à l’exode rural.
 
Les politiques de l’humanitaire s’étant rapprochées des politiques de développement, l’anthropologie de l’action humanitaire s’est rapidement réapproprié nombre d’idées issues des travaux en anthropologie du développement: les questions de capture et de manipulation de l’intervention « par le haut » et « par le bas », la question du degré d’enchâssement dans l’environnement immédiat, les jeux d’acteurs et les jeux de pouvoir, etc.