Vient de paraitre: Réparer le monde – Revue Techniques et Culture n° 65-66

Vient de paraitre:  Revue Techniques et culture n°65-66 2016 1-2

Réparer le monde: Excès, reste et innovation – 
Fixing the World, Excess, leftover & Innovation

Chers collègues,

Nous sommes très heureux de voir enfin diffusé le travail que nous menons depuis 2013 à l’EHESS Marseille sur la question du Reste et de l’innovation et que vous pourrez trouver ce jour en librairie. Ce numéro de plus de 500 pages regroupe une cinquantaine d’auteurs sur une problématique qui a attiré une multitude de propositions disciplinaires d’ici et d’ailleurs.

Nous espérons qu’il permettra des échanges et un débat exigeant tant sur le contenu que sur la forme éditoriale nouvelle que nous avons donnée à cet ouvrage.

Bien sincèrement à tous

Frédéric Joulian (EHESS), Yann-Philippe Tastevin (CNRS), Jamie Furniss (Univ. of Edinburgh), coordinateurs du numéro.

Voir aussi sur le site de la revue  tc.revues.org

tc6566couvrecto-small200

Dans toutes les bonnes librairies, le 14 novembre 2016
Comment penser la production toujours plus excessive des restes de nos sociétés ? Comment repérer des espaces de créativité et d’innovation dans ce qui apparaît comme une des faces les plus refoulées de notre modernité ?
Ce numéro exceptionnel de Techniques&Culture livre un panorama international et varié des recherches sur les restes : de la géographie de la couronne de satellites poubelles autour de notre planète à une ethnographie du 7e continent de plastiques, en passant par une anthropologie des déchets ménagers ou « anatomiques » ou encore par l’exposé de différentes innovations sociales et techniques répondant aux excès des sociétés modernes. Il permet au lecteur de fonder une pensée, ou plus simplement, de s’orienter face aux discours alarmistes ou aux utopies technicistes.
Dans cette nouvelle formule de la revue, les écrits des sciences humaines se déclinent sous différentes formes d’écritures, brèves et illustrées dans cette version imprimée, ou plus étendues et réticulées dans la version en ligne. Aux curieux et récupérateurs en tout genre : bonne exploration !

Cet ouvrage est aussi la synthèse d’un projet collectif attaché ­à explorer les significations sociales du reste et des déchets, que nous avons mené depuis 2011 à l’EHESS et au MUCEM dans le cadre de différents séminaires et rencontres scientifiques synchrones de la préparation de l’exposition « Vies d’Ordures ! », prévue en mars 2017.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *